JOYEUX FACEVERSAIRE EDITH | 9 ans sur Facebook

JOYEUX FACEVERSAIRE EDITH | 9 ans sur Facebook

JOYEUX FACEVERSAIRE EDITH - 9 ans sur Facebook

Adhérer à Facebook pour les bonnes mauvaises raisons

C’est vraiment très drôle que Facebook me rappelle mon arrivée sur le réseau, aujourd’hui. Je me souviens de mes motivations et de ma réticence, en 2008!

Cette journée-là, en allant à l’épicerie, j’avais croisé une connaissance.

 

– Elle : Allô! Eille, vous avez fait tout un party de sushis, dernièrement!

– Moi (stupéfaite) : Ah oui! On en a fait pas mal… Quelqu’un t’en a parlé?

– Elle (enthousiaste) : Oui, j’ai vu des photos sur Facebook! Eille, pis en passant, c’est super beau, les rénovations que vous avez faites, chez vous!

 

À ce moment-là, je crois que j’ai fait un black-out dans le rayon des fruits et légumes!

Vous vous souvenez de la télésérie Ally McBeal? Je me suis toujours identifiée à elle. Quand je suis contrariée, le disque scratche, ma vie passe en noir et blanc et j’arrache des têtes! Puis, après une nano seconde d’absence, je reviens à la réalité et personne n’est blessé, mais en général, moi, je suis plaquée! (Je rougis par plaques quand j’ai du mal à gérer mes émotions – pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué.)

Fait que… Tout ça pour dire que cette journée-là, en revenant de faire mes courses, je me suis créé un compte Facebook de rage!

Ce jour-là, j’ai même écrit un article pour exprimer mes frustrations! Vous pouvez voir une capture d’écran ici :

(Cliquez sur l’image pour voir en grand.)

FACEVERSAIRE - Eh oui, j'ai capitulé, je me suis inscrite... 16 septembre 2008, 17:50 Très longtemps anti Facebook, pas encore convaincue d'être devenue une pro « la chose », j'ai tout de même décidé de m'inscrire. Il faut dire que savoir que certaines photos de moi apparaissaient sur les murs d'amis inscrits sur ce réseau et que je ne pouvais voir sans y être moi même inscrite a contribué à ma capitulation. Je suis maintenant membre depuis plus de trois heures et je ne suis toujours pas arrivée à voir ces photos! J'ai passé d'interminables minutes à tenter de mettre mon profil à jour. Il faut dire qu'avec la « super basse vitesse » qu'offre Telus (globetrotter.net) dans le secteur où j'habite rend un peu agressive. (45,2kbits/s) J'ai bien tenté d'ajouter une photo. J'en ai choisi une de seulement 12 ko, mais après une heure j'ai abandonné! J'ai aussi tenté de m'inscrire avec mon véritable courriel, mais Facebook prétend qu'il ne s'agit pas d'une adresse valide! Donc, soyez gentils, ne me bombardez pas de tous ces gadgets que l'on peut envoyer, je mettrai une éternité à les télécharger. Si vous pensez être vraiment mes amis, écrivez-moi plutôt à : info@edithjolicour.com, je vous répondrai plus vite! Au fait, j'ai du écrire cet article deux fois, la première fois, quand j'au appuyé sur publier, une page « délais expiré » m'est apparue! À plus! Edith

Si on peut faire une piastre avec Facebook…

 

Ma colère s’est adoucie quelques jours plus tard, quand j’ai vu qu’on pouvait créer des Pages pour les entreprises. J’avais beau être une artiste, je savais compter et je n’avais pas fait voeu de pauvreté en obtenant mon statut professionnel! Si on pouvait faire une piastre avec Facebook, j’essaierai d’en faire au moins deux!

Il faut dire que j’ai enseigné pendant 8 ans dans le programme de vente-conseil d’un Centre de Formation Professionnelle en parallèle avec ma pratique artistique, que j’ai suivi mes premiers cours de HTML en 1998 et que j’ai commencé à utiliser des stratégies de mise en marché par le Web en 2001.

C’est juste qu’avant septembre 2008, je n’avais pas réalisé que Facebook pouvait aussi servir à vendre!

D’Edith Jolicoeur, Artiste, je suis devenue Edith Jolicoeur, Consultante branchée.

 

Bref, neuf ans plus tard, je gagne ma vie grâce au Web et aux réseaux sociaux en général, et grâce à Facebook en particulier.

Je donne maintenant des formations et des conférences à la grandeur du Canada afin aider les gens à adopter de bonnes pratiques et des stratégies gagnantes pour tirer profit du Web et des réseaux sociaux.

Si là où il y avait une piastre à faire, j’en ai finalement fait plusieurs! Ça ne m’empêche pas d’avoir toujours cette même grande préoccupation qu’en septembre 2008 quant à la séparation de la vie professionnelle et de la vie privée à l’heure des réseaux sociaux.

C’est d’ailleurs le thème d’une conférence que je donnerai à La rentrée du numérique à Saguenay le 3 octobre prochain et je pense bien me servir de cette anecdote pour ouvrir ma présentation!

Rentrée numérique Saguenay speaker Edith Jolicoeur

FACEVERSAIRE – L’effet papillon fait aussi de bonnes choses!

 

Alors, merci à cette amie qui était à notre party de sushis d’avoir publié des photos de l’intérieur de notre maison et à cette autre connaissance de m’avoir fait perdre les pédales à l’épicerie. L’effet papillon, c’est aussi ça, pis le résultat n’est pas toujours négatif! 

Ah oui! Et puis, 9 ans plus tard, j’ai aussi accès à de la VRAIE haute vitesse à la maison! :P

Speed test 2017-09-16
Edith Jolicoeur Profil 2017 credit Photo MagBag Magali Deslauriers

À propos de l’auteure

Consultante branchée, conférencière, formatrice pancanadienne, Edith Jolicoeur aide les gens à adopter de bonnes pratiques et des stratégies d’utilisation du Web et des réseaux sociaux gagnantes. Forte de huit ans d’expérience d’enseignement en vente-conseil et de plus de quinze ans de pratique artistique professionnelle en région, elle utilise des stratégies de mise en marché par le Web depuis 2001.

 

Elle tient à mentionner que son passeport est valide. Elle peut parcourir la planète si l’occasion se présente!

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :