Photos et vidéos numériques : Matériel, trucs et astuces | Partie 3 de 3

Photos et vidéos numériques : Matériel, trucs et astuces | Partie 3 de 3

« Chronique branchée » avec Edith Jolicoeur et Stéphanie Gauthier | Émission « En transit », sur les ondes de CIEU- FM, le jeudi 29 octobre 2015, 10:40

Edith Jolicoeur photo video

Le plaisir de la photographie (de loisir), en voyage ou dans le quotidien a beaucoup évolué. Exit les appareils lourds et les pellicules à conserver au congélo. Aujourd’hui, si on a un téléphone intelligent en poche, on est en business!

Je vous propose série de trois chroniques au sujet des photos et vidéos numériques (amateur).

Les deux dernières semaines, nous nous attardions au matériel et à la technique. Parlons maintenant de diffusion.

Comment partager ses photos et vidéos?

Tout dépend de vous! Il y a une foule de façon de partager ou diffuser ses réalisations.

Quand je donne des conférences ou des formations au sujet des stratégies Web à des entrepreneurs ou des gestionnaires d’organismes, je leur pose cinq (5) questions pour les aider à déterminer leurs stratégies et moyens de diffusion. Vous pouvez vous poser les mêmes questions pour vous aider aussi!

AVERTISSEMENT : Les questions et suggestions sont bonnes. Les scénarios sont des caricatures!

  1. Qui « êtes-vous »? (Une maman extraordinaire, Un blogueur voyage en devenir, Un entrepreneur génial?)
  2. Quelle est votre mission? (Être la meilleure maman du monde, Visiter le monde et le faire découvrir aux autres, Changer le monde?)
  3. Quel est votre public cible (ou persona)? (Votre famille, Les mordus de voyage, Tout le monde)
  4. Quels sont vos objectifs? (Prouver que vous êtes la meilleure maman du monde, Devenir un blogueur voyage reconnu, Vendre votre vision du monde?)
  5. Quels sont vos moyens? Considérez le budget, mais aussi le temps, les aptitudes et l’intérêt.

Quelques suggestions selon les réponses :

Scénario 1 : La maman extraordinaire qui veut partager des photos de ses enfants avec sa famille et ses amis proches exclusivement. Qui n’a pas beaucoup de temps et qui ne veut pas dépenser pour ça, mais qui souhaite (consciemment ou non) être valorisée par une tonne de commentaires positifs sur elle et sa progéniture.

Suggestion : Utiliser les albums photo de son profil Facebook personnel et réglant les paramètres de confidentialité pour que seuls ses proches puissent voir et commenter les photos. Et publier des vidéos également sur son profil Facebook, en réglant toujours la visibilité.

Exemple :

Album photo Facebook Confidentialité

La « maman » (ou n’importe qui!) pourrait aussi choisir de partager des albums complets ou des vidéos grâce à Dropbox! Stockage dans le Cloud (infonuagique). Permet « d’entreposer » vos photos sur un serveur informatique de sorte que vous puissiez le récupérer de partout, sur n’importe quel appareil. (Voir aussi mon billet Chronique branchée no 7 | Le cloud computing (infonuagique) pour monsieur et madame tout le monde ) Elle (ou n’importe qui!) n’aurais alors pas de like ou de commentaires visibles par tous, mais c’est aussi un très bon moyen de partager ses souvenirs.

La version gratuite permet de stocker jusqu’à 2 Go de données, extensibles à 18 Go grâce au parrainage (2 Go + 16 Go à raison de 500 Mopar parrainage, le filleul reçoit lui aussi 500 Mo)


Scénario 2 : Le blogueur voyage qui veut faire découvrir le monde comme il le voit et qui souhaite devenir une vedette qui sera invitée partout. Il (elle?) est super techno et profite du temps dans les aéroports pour diffuser ses dernières aventures.

Suggestion : Un blogue avec WordPress, une Page Facebook Pro, une chaîne YouTube et Vimeo, un compte TwitterInstagram, Vine, Snapchat, SoundCloud, name itC’est clair que pour être vu, lu, regardé, entendu, le blogueur voyage devra être partout!

Allez jeter un oeil sur le travail des blogueurs voyages réputés :

blogueur voyage influent

Mes blogueurs voyage préférés (j’espère que je n’en oublie pas!) :

(Ben « ga » donc! Ce sont toutes des femmes! Ok, on va ajouter au moins un homme!)


 

Scénario 3 : L’entrepreneur génial qui veut changer le monde avec ses idées révolutionnaires, qui dispose de peu de temps, mais de bons moyens, doit quand même mieux préciser sa clientèle cible afin de bien identifier ses canaux de diffusion.

Suggestion : Dans certains cas, il lui faudra un blogue avec WordPress, une Page Facebook Pro, une chaîne YouTube et Vimeo, un compte TwitterInstagram, Vine, Snapchat, SoundCloud, name-it!  Mais il se peut aussi que selon sa clientèle cible, sa mission ou sa philosophie d’entreprise, il priorise un petit nombre de réseaux.

Prenons l’exemple de Apple, qui change le monde, s’adresse à tout le monde, mais n’est pas sur les réseaux sociaux (sauf YouTube). Ce sont ses ambassadeurs (et parfois ses détracteurs) qui parlent d’elle sur les réseaux. Et je crois que ça fonctionne bien!

À ce sujet :

Presentation Apple

En terminant! Que vous soyez un blogueur, un travailleur autonome, une entreprise ou un organisme, si vous diffusez de la vidéo sur votre Page Facebook professionnelle, assurez-vous de la diffuser de façon NATIVE (c’est-à-dire directement via la plateforme), plutôt que de partager un lien depuis YouTube. Il faut savoir qu’il y a une forte concurrence entre les réseaux sociaux et Facebook offre plus de visibilité aux vidéos hébergées directement sur sa plateforme que sur celles partagées depuis YouTube. On pourra aussi payer de la publicité pour que ses photos, vidéos ou autres contenus soient plus vus. Tout comme on pourra monétiser ses vidéos sur YouTube, par exemple. (Certains YouTubers sont millionnaires!)

_______

Amusez-vous bien!!

Encore une fois, n’hésitez pas à commenter! La semaine prochaine, on parle des conférences TED. À bientôt!

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :