Edith Jolicoeur, Consultante branchée | Ce n'est pas parce qu'on est éloigné géographiquement qu'on doit l,être numériquement

Veuillez prendre note que le service de formations en présence et à distance est suspendu pour une période indéterminée.

Comment j’ai redonné du sens à mon travail malgré la situation actuelle.

Edith Jolicoeur,Consultante branchée | Carleton-sur-Mer, 6 octobre 2020

 

Ça [le souvenir Facebook d’il y a 3 ans], c’était ma vie d’avant. Des tournées de formations et conférences qui duraient jusqu’à trois semaines chaque mois. Elles incluaient généralement plusieurs régions du Québec et parfois quelques provinces différentes à l’intérieur d’une même tournée. Elles m’ont même amenée jusqu’en France. Je devais d’ailleurs y retourner cet automne…

Vie d'avant

Je ne vous cacherai pas que ça me manque énormément et que, même si mes formations concernent les stratégies numériques, non, ça ne se transpose pas bien exclusivement à distance. Mes formations étaient axées sur la pratique, pas seulement sur la théorie.

 

J’ai trouvé les derniers mois très difficiles sur la motivation.

Malgré toutes les heures que j’ai passées à tenter de l’adapter à la situation actuelle, mon travail — que j’avais bâti moi-même et que j’avais développé à coup de sacrifices durant des années — prenait tout à coup une forme beaucoup trop superficielle à mes yeux.

Alors, tant qu’à ne plus pouvoir rencontrer les groupes auxquels je m’adressais en personne — et malgré que je croulais sous les demandes de formations à distance [SIC] —, j’ai décidé de suspendre la majorité de mon offre de formations pour une période indéterminée.

 

J’ai désactivé les formulaires de contact et de demandes de soumissions sur mon site Internet.

Tant qu’à ne plus pouvoir parcourir la province, le pays et la planète, j’ai décidé de me rendre utile près de chez moi. J’avais besoin de redonner du sens à mon travail, c’est pourquoi j’ai choisi de m’impliquer dans ma communauté et je ne le regrette pas !

En plus de maintenir ma collaboration des huit dernières années avec le Centre d’artistes Vaste et Vague, j’ai accepté un mandat de quelques mois pour aider un regroupement d’organismes communautaires — les trois Centres d’action bénévole de la Baie-des-Chaleurs et des Plateaux — qui en avaient grandement besoin.

Ce mandat a commencé sur un fond de gestion de crise alors que notre secteur de la MRC Avignon est rapidement passé du vert au orange puis au rouge, comme vous le savez.

 

J’avais besoin de me sentir utile.

En tout cas, si dans les derniers mois, je sentais mon travail devenir de plus en plus superficiel, je vous jure que depuis la mi-septembre, mes journées sont plus que remplies et quand je me couche le soir, j’ai la conviction d’avoir été utile !

Pour me joindre en attendant…

Edith Jolicoeur, Consultante branchée | carte passeport valide