Pédagogie approche pédagogique active formation continue Edith Jolicoeur Consultante branchée

Les avantages de l’approche pédagogique active et de l’apprentissage inversé appliqués à la formation continue.

Cette approche pédagogique permet, entre autres, aux participants de réaliser des tâches simples (réponses à un questionnaire, lectures, visionnement de vidéos, etc.) de façon autonome et asynchrone avant la tenue d’une formation

Les principaux avantages sont de permettre plus de temps pour les notions avancées et les exercices pratiques en plus d’amenuiser les écarts de niveaux qui caractérisent les groupes hétérogènes (dont les besoins individuels, les aptitudes et les intérêts sont différents).

Aussi, cette méthode me permet d’adapter chaque formation en fonction du groupe spécifique auquel elle s’adresse.

LE DÉROULEMENT

Avant la formation

La semaine précédant la tenue de leur formation, les participants reçoivent un message (courriel) interactif contenant :

  • Une courte vidéo de présentation,
  • Un lien vers un bref questionnaire comportant des questions sur les besoins individuels des participants permettant d’adapter chaque formation au groupe auquel elle s’adresse :
    • Coordonnées;
    • Formations antérieures en lien avec la formation à venir;
    • Validation de la pertinence de chacun des objectifs prévus en fonction de ses besoins particuliers et possibilité d’en suggérer des supplémentaires;
    • Validation des éléments de contenu prévus et possibilité d’en suggérer des supplémentaires;
    • Validation du niveau d’aisance dans l’utilisation des outils technologiques;
    • Possibilité de faire des suggestions, d’émettre des commentaires, des craintes ou des questions avant même la tenue de la formation.
  • La liste du matériel nécessaire;
  • Un glossaire à télécharger (s’il y a lieu);
  • Quelques suggestions de lectures;
  • Quelques exercices de réflexion simples.

Le travail de préparation préalable peut varier entre une et quatre heures en fonction de la formation prévue et en fonction du degré de motivation de chacun des participants. Il peut être réalisé de façon asynchrone (au moment qui convient le mieux à chacun) ce qui augmente la souplesse et le réalisme de l’exercice.

Durant la formation

Les participants arrivent en formation en étant préparés. Dès les premières minutes, ils sont invités à télécharger le document de présentation et référence [PDF 100 à 400 pages] conçu spécialement pour eux.

Chaque formation est structurée de façon dynamique en intercalant de brèves périodes magistrales (théoriques) interactives, des capsules vidéo, des études de cas spécialement choisies en fonction du groupe, des discussions, des exercices pratiques ainsi que des périodes de questions.

Après la formation

Les participants ont toujours la possibilité de consulter le document de référence qu’ils conservent après les formations. Celui-ci regroupe l’ensemble du contenu qu’ils ont vu en plus de liens pour revoir les capsules vidéo ou pour accéder à du contenu enrichi.

POURQUOI CHOISIR D’OFFRIR OU DE PARTICIPER À MES FORMATIONS :

Horaire : 

Les dates de formations sont déterminées à l’avance en fonction des disponibilités de chacun et les formations sont concentrées sur une très courte période.

Efficacité : 

Formations intensives, innovantes et captivantes répondant aux besoins particuliers des organisateurs et de leurs clientèles.

Économie : 

Toutes les formations que j’offre sont proposées soit en formule d’une journée (6 h) ou en formule de deux jours consécutifs (12 h). Ceci représente une importante diminution des frais de séjour et déplacement (des participants et de la formatrice) comparativement à des formations s’étalant sur plusieurs semaines.

Possibilité de se regrouper entre différents organisateurs d’un même secteur professionnel ou géographique pour l’organisation de tournées de formations permettant un partage des frais (économie d’échelle).

Formations personnalisées :

Avant chaque formation, tous les participants sont invités à remplir un questionnaire permettant, entre autres, de valider les objectifs prévus en fonction de leurs besoins et attentes individuels. L’ensemble des données recueillies permet de pondérer les réponses et d’établir les priorités communes aux membres du groupe tout en proposant des solutions individuelles pour les besoins particuliers.

Contenus adaptés :

Chaque formation est adaptée au groupe particulier auquel elle s’adresse. Les différents éléments de contenu sont déterminés en croisant les données issues des réponses au questionnaire avec les données issues d’audits et d’observations.

Préparation individuelle :

Les participants commencent à consulter une partie du contenu (capsules vidéo, lectures suggérées, etc.) de façon autonome et asynchrone (au moment qui leur convient le mieux) avant la tenue de la formation. Cette préparation leur permet de partager certaines bases communes avec les autres membres du groupe en plus de « sauver du temps » qui peut ensuite être consacré à des apprentissages plus complexes ou a des exercices pratiques.

Structure dynamique :

Chaque formation est structurée en plusieurs blocs dans lesquels sont intercalés de courtes parties magistrales (théoriques) interactives enchaînées de capsules vidéo efficaces (parfois humoristiques), de présentation d’études de cas, de métaphores explicatives vulgarisant la matière, de brèves périodes de questions ou d’échanges et discussions entre les participants ainsi que d’exercices pratiques afin de s’assurer de maintenir l’attention et l’intérêt de tous.

Document de référence :

Au tout début de chaque formation, les participants reçoivent un lien unique [et secret!] pour télécharger un document de présentation et référence [PDF variant de 100 à 400 pages, selon la formation]. Ce document rassemble l’ensemble du contenu couvert dans la journée ou les deux jours que nous passons ensemble. Il inclut également de nombreux liens pour revoir les capsules vidéo ou pour accéder à du contenu enrichi.

Rythme variable :

Il existe inévitablement des écarts dans le rythme d’apprentissage entre chaque membre d’un groupe. Afin de minimiser les insatisfactions ou les frustrations, j’expose cette réalité dès les premières minutes que nous passons ensemble. J’invite les participants à être indulgents envers eux-mêmes, envers les autres participants, envers les organisateurs et envers moi!

J’explique que les contraintes de temps me forcent souvent à adopter un rythme correspondant à la moyenne du groupe. Je rassure les participants qui pourraient se sentir dépassés en leur rappelant qu’ils ont la possibilité de revoir l’ensemble du contenu à leur rythme, durant la formation ou une fois de retour au travail ou à la maison grâce au document de référence qu’ils viennent de télécharger. J’invite également ceux qui pourraient trouver le rythme trop lent ou le contenu pas assez avancé à se référer au même document pour y trouver des liens menant vers du contenu enrichi.

Et [avec un peu d’humour], je propose à ceux qui s’estimeraient « plus vites » d’offrir un « coup de main » à ceux qui s’estimeraient « plus lents », au besoin. Je leur dis que « dans mon temps », les maîtresses appelaient ça des « privilèges de vaillants »! [Je vous assure que ça fonctionne. Même avec les adultes!] 😉

Les nouvelles technologies rendent la formation à distance très attrayante et profitable dans plusieurs situations.

Il persiste tout de même plusieurs avantages à maintenir certaines formations continues en présentiel :

  • Cohésion entre les membres du groupe;
  • Complémentarité entre les participants (au niveau des questions, des discussions et différentes études de cas exposées, entre autres);
  • Collaboration et coopération entre les participants;
  • Maintien de la motivation ;
  • Prise en compte des différents niveaux de connaissance, d’habileté et styles d’apprentissage des participants et ajustements en temps réel;
  • Identification et réponses rapides aux difficultés rencontrées par les participants lors des exercices;
  • Rétroaction directe entre les participants et la formatrice;
  • Création d’un climat propice à l’assimilation de nouvelles connaissances;
  • Amélioration générale de la qualité de l’apprentissage;
  • Et plus encore!

Des acétates à la technopédagogie!

J’ai commencé à enseigner à la formation professionnelle en 1995 alors que j’avais 21 ans. Cette année-là, j’étais la plus jeune de ma classe! 

À l’époque, on était loin des technopédagogies! C’était dix ans après la sortie de « Back to The Future », mais dans ma classe, je ne disposais toujours que d’un projecteur à acétates [sic]. Je devais réserver le gros téléviseur à écran cathodique de 27 pouces plusieurs jours d’avance si je souhaitais présenter du contenu vidéo à mes étudiants. Je me souviens que j’enregistrais le Super Bowl sur des cassettes VHS et que je notais le minutage correspondant aux publicités. Je n’étais pas équipée pour faire du montage. (Il aurait fallu que je coupe et raccorde le ruban?)  J’étais devenue une championne du « Fast forward » et du « Rewind ».

Aujourd’hui, grâce à l’intégration d’une approche pédagogique active, à l’adoption de méthodes d’apprentissage inversé ainsi qu’à une meilleure compréhension des facteurs d’acceptation des technologies « modèleTAM » (Technology acceptance model), du « modèle ADDIE » (Analyse-Design-Développement-Implantation-Évaluation) et grâce à l’utilisation de la « Taxonomie de Bloom » (classification d’objectifs et structure de contenu progressif en six niveaux), j’arrive à offrir des formations beaucoup plus performantes et captivantes qu’il y a 20 ans! Et j’ai la nette impression que tout le monde y gagne ; les organisateurs, les participants, et moi!

La transformation de mes méthodes d’enseignement a exigé de ma part de nombreuses heures d’étude, de lecture, d’observation, d’expérimentation, d’évaluation et d’ajustement. Bien que j’estime avoir maintenant atteint un certain degré de satisfaction, je réalise que les résultats actuels ne sont pas une finalité. Il y aura toujours une mouvance dans ma façon d’enseigner, comme il y aura toujours une mouvance dans les besoins de ceux à qui je m’adresse.

Apprendre, montrer, apprendre à montrer est monde sans fin, certes! Mais c’est un monde tellement stimulant!

Edith Jolicoeur, Consultante branchée, Photo de Profil 2017 credit Photo MagBag Magali Deslauriers

À propos

Edith Jolicoeur parcourt le Canada pour aider les artistes, travailleurs autonomes, petites entreprises et organismes à adopter de bonnes pratiques ainsi que des stratégies gagnantes, afin qu’ils tirent profit du Web et des réseaux sociaux.

Sa devise : « Ce n’est pas parce qu’on est éloigné géographiquement qu’on doit l’être numériquement ! »

Formée en innovations technopédagogiques en enseignement supérieur, elle cumule huit ans d’expérience comme enseignante au programme de vente-conseil dans un Centre de formation professionnelle (CFP) et six ans en formation continue.

Parallèlement à l’enseignement, elle a également été entrepreneure dans le secteur du tourisme culturel en région « dite éloignée » durant près de quinze ans. Au cours de cette période, elle a pu mettre en pratique différentes stratégies de marketing et communication numérique.

Elle connaît bien les réalités des entreprises et des organismes de petite taille pour les avoir vécues. Elle comprend particulièrement bien le sens de l’expression « autres tâches connexes » pour décrire le rôle de ceux qui doivent souvent savoir tout faire, ou presque !

Aujourd’hui, Edith Jolicoeur puise dans toutes ces expériences pour offrir des conférences et des formations adaptées aux différentes clientèles auxquelles elle s’adresse.

Elle tient aussi à mentionner que son passeport est valide et qu’elle peut parcourir la planète si l’occasion se présente! 😛

#NanoInfluenceurs #TeamOrganic #TEDxSpeaker #Slasheuse 

En savoir plus