Stratégie Web (intégrée) | Étape 2 : Création ou ajustement de l’image de marque

Stratégie Web (intégrée) | Étape 2 : Création ou ajustement de l’image de marque

Edith Jolicoeur Consultante branchee Image de marque

« Chronique branchée » avec Edith Jolicoeur et Stéphanie Gauthier | Émission « En transit », sur les ondes de CIEU- FM, le jeudi 18 février 2016, 10:40.

Après avoir fait une analyse complète de situation Web (et traditionnelle!) on devrait développer ou ajuster son image de marque.

C’est à cette étape qu’on devrait se doter d’un plan de communication, d’une charte graphique, d’une politique éditoriale, d’une politique d’utilisation du Web et des réseaux sociaux et de balises relatives à la nétiquette. On devrait aussi « sécuriser » sa marque sur les différents réseaux sociaux.

L’image de marque devrait se refléter dans tous les éléments de communication numériques et traditionnels (selon ce qui s’applique à la « marque ») :

  • Logo
  • Couleurs
  • Slogan
  • Site Web, application et réseaux sociaux
  • Outils et articles promotionnels (publicités – numériques et traditionnelles, infolettre, bannières (rollup), papeterie, vidéos, lettrage de véhicules, vêtements corporatifs, etc.)
Plan de communication

Le plan de communication

Le plan de communication est un document détaillant l’ensemble des actions de communication prévues pour la promotion d’une entreprise, marque, organisme ou évènement.

« Une entreprise – que ce soit un gouvernement, une association, une industrie, une organisation, une personne ou une cause – doit s’adapter au public ou chercher à l’influencer. Dans un cas comme dans l’autre, elle veut séduire ou convaincre le public qu’elle vise, lui démontrer le bien-fondé de ses décisions, l’inciter à acheter son produit, à adhérer à son idée, à partager ses objectifs. Lorsqu’une entreprise dépend du nombre d’unités qu’elle vend, du nombre d’adhérents qu’elle recrute, la communication n’est plus seulement un outil de gestion, elle devient un instrument de survie.

Le plan de communication permet de répondre à quatre questions :

  • Quelle est la situation actuelle?
  • Quels changements sont désirables et possibles?
  • Comment provoquer ces changements?
  • Comment savoir si nous avons atteint nos objectifs? »*

*Source : DAGENAIS, Bernard, « Le plan de communication: l’art de séduire ou de convaincre les autres », Presses de l’Université Laval, 1998 – 370 page

La charte graphique (ou guide de normes graphiques)

La charte graphique est un document qui encadre tout ce qui concerne votre identité visuelle. Elle est généralement préparée par un(e) professionnel(le) (designer graphique) et contient minimalement trois éléments principaux :

  • Le logo, ses paramètres d’utilisation et déclinaisons (transparent, sur fond blanc, sur fond noir, monochrome, couleur, taille, variantes, règles d’utilisation selon les contextes, documents, etc.);
  • Les couleurs, leurs paramètres d’utilisation selon les contextes, documents, etc.;
  • Les polices de caractère, paramètres d’utilisation des polices selon les contextes, documents, etc.;

La politique éditoriale

S’adresse généralement aux quelques membres du personnel qui « parlent », écrivent ou produisent du contenu « au nom » de la marque.

Celle-ci s’adresse principalement au gestionnaire de communauté et aux contributeurs de contenu. Comme nous le verrons à la prochaine étape, les marques ne doivent pas parler que d’elles-mêmes. Ainsi, la politique éditoriale détermine quels seront les sujets traités, le fil conducteur et l’angle adopté.

Politique d’utilisation du Web et des réseaux sociaux

S’adresse généralement à l’ensemble des employés et des cadres

La politique d’utilisation du web et des réseaux sociaux est un document qui établit les lignes de conduite que l’entreprise ou l’organisme entend respecter dans la gestion de sa présence sur les Médias sociaux. Il ne protège pas que l’entreprise ou l’organisation, il protège aussi les individus, contre eux-mêmes!

Quelques exemples d’éléments qui peuvent faire partie d’une politique d’utilisation du Web et des réseaux sociaux :

  • Des consignes pour l’utilisation des médias sociaux à l’extérieur de l’entreprise (rappel du respect du code de déontologie, d’éthique ou d’honneur en tout temps, même en dehors du temps de travail);
  • Le devoir d’agir avec loyauté;
  • Le devoir d’agir au meilleur de son jugement;
  • etc.

Suggestion de lecture [dans mes archives] :

La nétiquette

S’adresse généralement aux utilisateurs, abonnés, internautes, etc.

« La nétiquette (mot-valise formé de net et d’étiquette) est l’ensemble des conventions de bienséance régissant le comportement des internautes dans le réseau, notamment lors des échanges dans les forums ou par courrier électronique. » (Source : OQLF)

Plusieurs « marques » choisissent de publier un onglet nétiquette sur leur site Web ou leur Page Facebook. Ceci facilite ensuite la gestion des commentaires contrevenant à leurs règles.

Exemple de la Ville de Forestville

Netiquette Forestville

Exemples d’éléments couramment retrouvés dans une section nétiquette :

  • Utiliser un langage courtois;
  • Éviter d’écrire en majuscules, car cela équivaudrait à crier ou à protester avec force. De plus, l’emploi exclusif de majuscules ralentit beaucoup la lecture et gêne la compréhension du texte. […];
  • Respecter les droits d’auteur de ce que l’on reproduit et citer les sources utilisées;

(Source Banque de dépannage linguistique de l’OQLF)

  • Ne pas publier de message à répétition ou hors sujet;
  • Respecter la vie privée des autres en ne publiant pas d’informations confidentielles;
  • Ne pas publier de renseignements personnels;
  • Ne pas tenir de propos injurieux, diffamatoires, harcelants, agressifs, racistes ou sexistes;
  • Aucune attaque personnelle ou atteinte à la vie privée n’est tolérée;
  • Les grossièretés et les obscénités ne sont pas acceptées;
  • Aucune sollicitation publicitaire ou promotionnelle n’est permise;
  • Faire attention à l’usage des majuscules; les employer équivaut à crier;

(Source Ville de Forestville)

L’importance de « sécuriser » sa marque sur les différents réseaux sociaux

Normalement, après avoir déterminé votre mission, votre clientèle cible, vos objectifs et vos moyens, après avoir terminé l’étape 1 (Analyse) et l’étape 2 (Image de marque – plan de communication, etc.), vous devriez être en mesure de cibler les outils de communication traditionnels et numériques que vous souhaitez utiliser. Vous devriez aussisavoir quels réseaux sociaux vous souhaitez utiliser.

Réseaux sociaux

Rassurez-vous! Je ne recommande pas d’être actifs sur tous les réseaux sociaux. Choisissez ceux où vous pourrez rejoindre votre clientèle cible. Ceux qui vous assurent un bon taux de conversion ou un renforcement de votre image de marque.

Toutefois, je recommande de « sécuriser » votre marque partout où vous le pouvez!

L’idée est de protéger « votre nom ». Parfois, une autre entreprise ou un autre professionnel, ailleurs dans le monde, porte le même nom que vous. Parfois, c’est l’acronyme de votre association qui est le même que celui d’une autre association dont la mission est totalement différente. Et des fois, il y a des usurpateurs d’identité. C’est arrivé à Véronique Cloutier!

Si vous remarquez bien les dates sous chacune des publications, cette aventure a pris près de deux mois à se régler. Je considère que Véronique Cloutier a sûrement plus de poids (sens figuré, là!) que moi ou la majorité de mes clients. Imaginez alors combien ça nous aurait pris de temps et d’énergie à revendiquer un compte de la sorte!

Il y a aussi le cas de ce bistro de Québec qui a aussi été victime d’usurpation d’identité.

Attention a tous, simplement vous rappelez que le iX pour bistro n'a pas de site internet. Nous avons seulement une page...

Posté par IX pour Bistro sur jeudi 17 septembre 2015

Consultez cet article de Radio-Canada pour en savoir plus.

En conclusion, soyez prudent! Sécurisez votre marque. Partout où vous le pouvez!

Edith Jolicoeur, Consultante branchée, Photo de Profil 2017 credit Photo MagBag Magali Deslauriers

À propos de l’auteure

Edith Jolicoeur parcourt le Canada pour aider les artistes, travailleurs autonomes, petites entreprises et organismes à adopter de bonnes pratiques ainsi que des stratégies gagnantes, afin qu’ils tirent profit du Web et des réseaux sociaux.

Sa devise : « Ce n’est pas parce qu’on est éloigné géographiquement qu’on doit l’être numériquement ! »

Formée en innovations technopédagogiques en enseignement supérieur, elle cumule huit ans d’expérience comme enseignante au programme de vente-conseil dans un Centre de formation professionnelle (CFP) et six ans en formation continue.

Parallèlement à l’enseignement, elle également été entrepreneure dans le secteur du tourisme culturel en région « dite éloignée » durant près de quinze ans. Au cours de cette période, elle a pu mettre en pratique différentes stratégies de marketing et communication numérique.

Elle connaît bien les réalités des entreprises et des organismes de petite taille pour les avoir vécues. Elle comprend particulièrement bien le sens de l’expression « autres tâches connexes » pour décrire le rôle de ceux qui doivent souvent savoir tout faire, ou presque !

Aujourd’hui, Edith Jolicoeur puise dans toutes ces expériences pour offrir des conférences et des formations adaptées aux différentes clientèles auxquelles elle s’adresse.

#NanoInfluenceurs #TeamOrganic #TEDxSpeaker #Slasheuse 

En savoir plus

You may also interested

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :