Pédagogie active en formation continue, un succès!

Pédagogie active en formation continue, un succès!

Pédagogie inversée Classe active formation continue

À l’automne 2015, j’ai eu le privilège de suivre le cours « Innovations technopédagogiques en enseignement supérieur » offert par l’Université de Montréal. Ce que j’y ai appris a grandement influencé ma façon d’enseigner.

Outre le « modèleTAM » (Technology acceptance model) et le « modèle ADDIE » (Analyse-Design-Développement-Implantation-Évaluation), un des éléments qui m’a le plus marqué est la pédagogie active et les classes inversées. En bref, la pédagogie inversée invite les apprenants à voir une partie de la théorie à la maison (souvent l’introduction à la matière), la période « en classe » qui s’en suit est alors entièrement consacrée au travail pratique, individuel et collectif.

Cette approche pédagogique permet aussi d’amenuiser les écarts de connaissances de base qui sont souvent présents chez les participants de groupes hétérogènes.

Surveillez mes nouvelles offres de formations basées sur cette méthode à venir prochainement. 

moocITES Resultat Edith Jolicoeur

Ma première expérience de pédagogie active

Récemment, j’ai envoyé un message aux participants d’un petit groupe auquel j’ai donné une formation de deux jours portant sur la création d’un site Internet avec WordPress. J’y ai inclus une vidéo qui me présente et qui présente la formule que j’ai retenue pour le déroulement de la formation à laquelle ils participeront. J’y ai également inclus un lien vers un court questionnaire auquel répondre, un lien vers un glossaire à télécharger, quelques liens vers des articles pertinents et quelques exercices de réflexion faciles à réaliser avant la tenue de la formation.

Voici la vidéo d’introduction à laquelle ils ont eu droit.

J’ai choisi d’envoyer mon message à l’aide de la plateforme MailChimp qui permet de réaliser une mise en page élégante et efficace, qui gère les listes d’envoi et qui, surtout, fournit plusieurs indicateurs permettant de mesurer l’efficacité de ses envois.

Ainsi, un peu plus de 24 heures après l’expédition du message, soit une semaine avant la formation, je savais que j’avais un taux d’ouverture de 72 % et un taux de clic de 27 %. Après 72 heures, une seule participante n’avait pas ouvert le message. Elle a été jointe par téléphone afin de la prévenir. À terme, tous ont ouvert le message, l’ont lu et ont complété les exercices demandés. Nous avons ainsi sauvé presque une journée de formation. C’est incroyable! Les commentaires des participants étaient aussi très convaincants.

Je suis convaincue que cette méthode m’aidera à accorder plus de temps à la pratique et moins à des exposés magistraux dans plusieurs types de formations.

Ce que ce cours a vraiment changé pour moi

J’ai terminé mes études académiques en 1994. J’ai commencé à enseigner à la formation professionnelle en 1995. À l’époque, on ne parlait pas de TIC! Même quand j’ai terminé d’enseigner dans le programme de Vente-Conseil, en 2003 on n’en parlait pas.

J’ai recommencé à enseigner en 2012. Je suis maintenant formatrice. Je n’enseigne plus dans une classe. Je donne de la formation de très courte durée à des adultes, des professionnels, travailleurs autonomes, travailleurs culturels, employés d’entreprises. Les gens paient pour mes formations. Ça change complètement la perspective.

Mon défi est de faire face à des groupes de participants très hétérogènes. Je qualifie souvent mes groupes d’asymétriques. Je crois que les principes de pédagogie inversée et de classe active ont grandement influencé ma façon de donner de la formation.

À suivre…

Mise à jour

27 mars 2016

Quelques mois après ma première expérience de pédagogie inversée et classe active, je peux affirmer que ces techniques sont un succès! Je peux déjà observer un gain d’efficacité au niveau de la motivation des participants, du bon déroulement des formations et du temps gagné.

Edith Jolicoeur Consultante branchee profil

À propos de l’auteure

Consultante branchée, conférencière, formatrice, gestionnaire de communauté et chargée de communication numérique.

Edith Jolicoeur aide les gens à adopter de bonnes pratiques et des stratégies d’utilisation du Web et des réseaux sociaux gagnantes. Forte de huit ans d’expérience d’enseignement en vente-conseil et de plus de quinze ans de pratique artistique professionnelle en région, elle utilise des stratégies de mise en marché par le Web depuis 2001.

Elle se déplace dans l’ensemble de la francophonie canadienne afin d’offrir des conférences, des formations et de l’accompagnement individualisé (coaching) dans le but d’aider les artistes, travailleurs culturels, travailleurs autonomes, petites entreprises et organismes à tirer profit du Web. Elle est également chroniqueuse branchée à CIEU FM depuis 2013.

Elle tient à mentionner que son passeport est valide. Elle peut parcourir la planète si l’occasion se présente!

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :