Les MOOCs, ces formations en ligne ouvertes à tous

Les MOOCs, ces formations en ligne ouvertes à tous

Edith suit des MOOCs

« Chronique branchée » avec Edith Jolicoeur et Stéphanie Gauthier | Émission « En transit », sur les ondes de CIEU- FM, le jeudi 12 novembre 2015, 10:40

Les MOOCs sont des massive open online courses ou CLOM, en français, pour cours en ligne ouvert et massif. C’est HEC Montréal qui a apporté les premiers MOOCs au Québec en 2012 et j’ai fait partie des premières cohortes! Aujourd’hui, plusieurs grandes Universités dans le monde offrent ce genre de formations gratuites.

Vous pouvez donc vous inscrire à Harvard sans payer un sou ou vous inscrire à Coursera qui propose environ 200 cours de 33 universités différentes dans les prestigieux établissements américains, mais aussi des écoles internationales telles que l’université de Melbourne, l’université hébraïque de Jérusalem ou encore l’université de science et technologie de Hong-Kong.

Ce qu'il faut savoir

  • Ce sont des cours sont d’un niveau universitaire;
  • Les MOOCs durent entre 4 et 12 semaines (le plus souvent, entre 5 et 6 semaines.);
  • Chaque semaine, de nouveaux contenus s’ajoutent. (On parle souvent de modules.);
  • Ils sont diffusés sur internet et disponibles de façon asynchrone. (C’est-à-dire qu’on peut les consulter quand ça nous « adonne ». Pas besoin d’être connectés à notre ordi à un moment précis pour assister à une webdiffusion en direct, par exemple);
  • Ils sont gratuits et libres d’accès (mais il faut être inscrit et avoir un mot de passe pour accéder au contenu);
  • La majorité des MOOCs ne donnent pas de « crédits » universitaires. Dans ceux que j’ai suivis, les participants pouvaient recevoir une attestation basée sur l’honneur;
  • Certains MOOCs offrent la possibilité d’obtenir une certification reconnue pour une centaine de dollars;
  • On dit que ce sont des cours massifs puisque le nombre d’inscrits par cours peut varier de quelques centaines à plus de 100’000 participants. Toutefois, seule une petite proportion d’étudiants est véritablement active et termine vraiment les MOOCs.

Une fois inscrit à un MOOC, on reçoit des instructions pour se connecter à une plateforme. On a alors accès à notre cour. On y retrouve :

  • Des leçons vidéo
  • Des devoirs / exercices d’évaluation
  • Des outils d’interactions avec et entre les étudiants

Certains MOOCs sont très originaux, comme celui de Creative Box auquel j’aurais aimé m’inscrire, mais pour lequel je manquais de temps.

En ce moment, je participe au #moocITES, soit Innovations technopédagogiques en enseignement supérieuroffert par l’Université de Montréal sur la plateforme EduLib.

« À PROPOS DE CE COURS

Ce cours vise à offrir aux professeurs et professionnels oeuvrant en contexte postsecondaire un aperçu des pratiques innovantes les plus actuelles en matière de technopédagogie ainsi que des pistes pour l’application de ces pratiques et par extension, pour l’accompagnement de professeurs visant à les adopter. Le contenu du cours se fonde sur les recherches les plus récentes à l’ordre postsecondaire et s’alimente notamment aux recherches dirigées par les principaux auteurs du cours. Les dimensions théoriques sont présentées de manière accessible et l’accent sera placé sur l’intégration théorie-pratique. »

Sur la fiche du cours, on dit qu’il faudra investir environ 3 h par semaine pour participer. Je dirais que ça tourne plus autour de 4 à 6. Je ne pense pas être la seule à y consacrer autant de temps.

Depuis le début du cours (13 septembre 2015), nous avons eu quelques Tweet meetings.

Ce sont des moments où les participants échangent entre eux sur Twitter. Il y a un modérateur (animateur) qui pose des questions (Q1, Q2, Q3…) auxquelles les participants répondent (R1, R2, R3…) en y ajoutant le hashtag (mot clic) #moocITES

Tweet meeting 15 octobre moocITES

On peut trouver une compilation des questions et réponses de la séance du 15 octobre dernier sur la Page Facebook du cours.

Il existe des MOOCs pratiquement pour tout!

Voici quelques exemples de plateformes et de cours :

La plateforme EDUlib qui regroupe le HEC Montréal, l’Université de Montréal et l’École Polytechnique de Montréal.

  • Gestion de conflits
  • Comprendre les états financiers
  • L’ingénieur, source de développement durable
  • Réussir son démarrage d’entreprise, l’approche SYNOPP
  • Décisions financières et budgétaires
  • L’esprit entrepreneurial
  • Introduction au marketing
  • Innovations technopédagogiques en enseignement supérieur
  • Processus de raisonnement clinique
  • La chimie, en route vers le génie

Il y en a aussi des plus ludiques! Comme ceux-ci :

Pour en découvrir plus :

En somme, les MOOCs, c’est cool! C’est gratuit, c’est particulièrement intéressant quand on habite en région dite éloignée et qu’on n’a pas accès à des Universités « physiques ».

Je trouve aussi que c’est intéressant pour les gens actifs sur le marché du travail qui cherchent de l’avancement ou simplement à parfaire leurs connaissances dans un domaine qui les intéresse.

Mais je trouve presque plus intéressant encore pour les gens qui sont momentanément sans emploi, enconvalescence ou retraités. Ça garde l’esprit occupé et actif!


Comme toujours, n’hésitez pas à commenter!

On se retrouve la semaine prochaine!

Edith Jolicoeur Consultante branchee profil

À propos de l’auteure

Consultante branchée, conférencière, formatrice, gestionnaire de communauté et chargée de communication numérique.

Edith Jolicoeur aide les gens à adopter de bonnes pratiques et des stratégies d’utilisation du Web et des réseaux sociaux gagnantes. Forte de huit ans d’expérience d’enseignement en vente-conseil et de plus de quinze ans de pratique artistique professionnelle en région, elle utilise des stratégies de mise en marché par le Web depuis 2001.

Elle se déplace dans l’ensemble de la francophonie canadienne afin d’offrir des conférences, des formations et de l’accompagnement individualisé (coaching) dans le but d’aider les artistes, travailleurs culturels, travailleurs autonomes, petites entreprises et organismes à tirer profit du Web. Elle est également chroniqueuse branchée à CIEU FM depuis 2013.

Elle tient à mentionner que son passeport est valide. Elle peut parcourir la planète si l’occasion se présente!

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :