Comment bien expliquer que transformer les longs textes en images, C’EST MAL!?

Comment bien expliquer que transformer les longs textes en images, C’EST MAL!?

J’en ai encore vu aujourd’hui. Je ne comprends pas que j’en voie encore. Et je ne comprends pas que des soi-disant professionnels fassent encore cette erreur.

Edith textes en images petit

De quoi je parle?

Des LONNNNNNGGGGS textes transformés en images. C’est mal, c’est juste mal! Ça fait longtemps que j’essaie de l’expliquer et visiblement je n’ai pas trouvé la bonne façon puisque des gens (parfois même des collaborateurs) à qui j’en ai fait part continuent avec cette mauvaise pratique.

C’est quoi le problème avec les textes transformés en images?

Le problème, c’est que ça pose plusieurs problèmes!

  1. C’est difficile à lire;
  2. Ce n’est pas « responsive » (ça ne s’adapte pas à la taille de l’écran de la personne qui tente de lire);
  3. C’est nul au niveau du référencement. 
    Les moteurs de recherche ne savent pas (encore) lire les images. Tout ce qu’ils peuvent dire au sujet de l’image, c’est le nombre de pixels, le format du fichier (.jpg, .png, etc.), parfois, ils peuvent avoir des informations sur l’appareil (photo) utilisé, l’obturation, la vitesse, etc. Mais si votre appel de dossier, votre communiqué de presse ou votre offre d’emploi (ce ne sont que des exemples) sont aplatis en images, c’est clair que les moteurs de recherche ne peuvent pas référencer les mots qu’ils contiennent. Même si, en principe, l’oeil humain est capable de les lire (tousse, tousse);
  4. Ça risque de vous faire paraître comme des amateurs aux yeux de vos pairs (qui ont compris le principe).

Comment faire autrement?

Alors, de grâce, je vous en prie… (je ne sais plus comment le demander). Si vous transformez vos textes en images, cessez MAINTENANT! Ça suffit! S-T-O-P! Si vous êtes un graphiste et que vos clients vous demandent de le faire, SVP, expliquez-leur que c’est mauvais pour eux et ne le faites pas! Soyez vifs, apprenez un peu de HTML. Proposez-leur un beau visuel pour accompagner leurs propos (genre image à la une ou bandeau) avec un MAX de 20 % de texte dans l’image. C’est la norme pour les photos de couverture et publicités dans Facebook. Pour une fois que je suis d’accord avec « Mark »!

Si vous avez une opinion sur le sujet (je ne possède pas la vérité) ou si vous pensez à une meilleure façon d’expliquer pourquoi c’est mal de transformer de longs textes en images, n’hésitez pas à m’en faire part. J’adore les échanges constructifs.

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :