10 raisons pour lesquelles je pense qu’on a encore besoin d’une journée internationale des femmes

10 raisons pour lesquelles je pense qu’on a encore besoin d’une journée internationale des femmes

Edith Jolicoeur | Crédit photo : Karen MartinDes fois, j’aurais le goût d’écrire un billet très éditorial sur « pourquoi je pense qu’on a encore besoin d’une journée internationale des femmes », même si j’aimerais mieux qu’on n’en ait pas besoin. (Et je vais me faire un café… Et j’y repense… Et j’y repense encore!)

Puis je me dis qu’il y a tellement de sujets sur lesquels j’aimerais écrire des billets de fond. Mais c’est long et j’ai peu de temps libre!

Alors, puisque je suis une maniaque de listes (et de Twitter!), je me dis que faire un top 10 sera déjà un bon début.

Voici donc une sélection des raisons pour lesquelles je pense qu’on a encore besoin d’une journée internationale des femmes. N’hésitez pas à me suggérer d’autres raisons de votre cru!

1- Parce qu’il existe encore certains politiciens qui font des jokes de mononcle.

 

2- Parce que la vérité sort de la bouche des enfants.

 

 

3- Parce que, dans le monde, toutes les femmes n’ont pas encore le droit de vote et même si nos prédecesseures se sont battues pour que nous y ayons droit au Québec, ce ne sont pas encore toutes les femmes qui s’en prévalent. (Et c’est un péché, selon moi!)

 

 

 

 

Voir aussi le site du DGE au sujet des élections générales de 2014

4- Parce que je n’aime pas l’expression « sexe faible », mais j’y pense chaque fois qu’il est question d’iniquités.

 

 

 

 

5- Parce que la très grande majorité des victimes de violence conjugale sont des femmes (et leurs enfants). Mais là-dessus, je ne souhaite pas l’équité, je souhaite que ça s’arrête!

 

 

 

 

 

6- Parce que les récents propos de Poëti m’ont fait réaliser que seulement 30 % des membres de ma chambre de commerce sont des femmes. Je crois qu’on pourrait être plus.

 

 

 

7- Parce que le programme « Chapeau les filles » a été coupé!

 

 

 

 

8- Parce que j’ai encore la (mauvaise) impression que les femmes ne sont pas toujours prises au sérieux dans le monde de la techno.

 

 

 

 

9- Parce que l’industrie du jouet est encore très sexiste et les poupées pour fillettes sont de plus en plus hypersexualisée.

 

 

10- Parce que je crois qu’on doit encore répéter à nos filles, nos amies, nos mères, nos sœurs, nos collègues féminines ainsi qu’aux hommes et aux garçons qui nous entourent que le respect des genres (de tous les genres!), ça se fait dans tous les sens et que rien n’est encore gagné.

 

 

 

 

 

 ***

Pour moi, dans un monde idéal, il ne devrait pas y avoir de différence de traitement à l’égard des sexes. En fait, selon moi, tous les humains devraient être traités avec égard, quel que soit leur sexe, leur orientation sexuelle, la couleur de leur peau ou leur origine. Et je m’attends à ce que chacun y fasse honneur.

Je remercie nos parents de nous avoir élevées, ma sœur et moi, dans le respect de nos intérêts et aptitudes et non dans la culture de stéréotypes. Je remercie mon conjoint (depuis plus de 25 ans, maintenant!) qui se réjouit de mon succès professionnel et qui m’encourage à développer mes forces et mes aptitudes. Je remercie mes amies de fille qui ont aussi le feu sacré et leurs familles qui les soutiennent.

D’autre part, j’emmerde ces « mononcles » machos qui font que je n’ai pas envie de me rendre seule prendre un verre au bar de l’hôtel, le soir, après une grosse journée quand je voyage pour le travail. Ils me rappellent que je fais partie de ce criss de sexe faible. Ils sont quand même chanceux que j’aie grandi en sagesse. Plus jeune, j’assoyais les gars qui m’écoeuraient dans les poubelles de la cafétéria. Aujourd’hui, je les évite simplement! (Ils ne savent pas ce qu’ils manquent!) 😛

***

N’hésitez pas à ajouter vos raisons pour lesquelles on a encore besoin d’une journée internationale des femmes dans les commentaires. #8mars #JIF2015

 

Comments

  • Nancy Gough

    Bon billet Édith! Merci d’écrire sur le sujet! Ce sont 10 excellentes raisons pour que la Journée internationale des femmes demeure! Je t’en propose une autre raison: Parce qu’encore aujourd’hui, dans la langue française, le masculin l’emporte sur le féminin! À L’Alliance gaspésienne, nous avons adopté une politique de féminisation. Pour toutes nos publications, nous choisissons d’exclure la formule traditionnelle voulant que le générique masculin sous-entende aussi le féminin puisqu’il s’agit d’une mesure totalement discriminatoire. Ainsi, nous optons pour l’utilisation des deux genres, féminin et masculin à égalité, lorsque la communication fait référence aussi bien aux femmes qu’aux hommes ou celle d’un terme épicène (dont la forme ne varie pas avec le genre). Nous prenons également la liberté de féminiser certains termes qui, à ce jour, ne le sont pas (ex. : individu-e-s) dans l’espoir que cet avant-gardisme contamine les linguistes de ce monde.
    Après tout, ce qui n’est pas nommé n’existe pas!

    • consultantebranchee

      Excellent commentaire, Nancy! Et bravo pour cette initiative de L’Alliance Gaspésienne. Un exemple à suivre!

Add your comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :